Navigate / search

Trilogie de Confiture de Lait, Mousse au Yaourt et Granité au Café

Cliquer sur la photo pour agrandir

Il semblerait que la confiture de lait et le granité au café comptent parmi les desserts préférés des latinos américains. Pour cette recette, je n’ai pas importé de la confiture de lait, mais je l’ai fabriqué avec du lait et du sucre. Par-dessus, j’ai ajouté une mousse au yaourt, composée uniquement de yaourt « perle de lait » et de crème fouettée. Enfin, j’ai congelé un bol de café avec quelques gouttes de vodka pour obtenir un granité bien friable. Ce dessert se prépare en quelques minutes mais demande un peu d’attente…

Temps de préparation : 20 minutes
Temps de cuisson : 30 minutes
Temps de repos : 1h30
Difficulté : Facile

Para ver la receta en español « lire la suite »

 

Lire la Suite

Truite de Mer

La truite de mer est un poisson migrateur qui couvre plusieurs dénomination : la truite fario, la truite saumonée et la truite argentée qui sont des espèces européennes. Aux Etats-Unis, ce nom est attribué à la truite arc en ciel et au Canada pour l’Omble de Fontaine. Malgré de grandes différences avec la truite de rivière, la truite saumonée de mer est génétiquement identique. Elle s’est simplement adaptée dans son environnement. Comme pour le saumon, les œufs éclosent en rivière et les poissons retournent vers la mer. La truite, argentée en mer, brunit en remontant le cours d’eau douce pour aller pondre. Les fermes piscicoles fonctionnement comme pour l’élevage des saumons. En France, lorsqu’elle est sauvage, elle est surtout présente dans les rivières en Bretagne et en Normandie. Toutefois, il semblerait qu’elle traverse la méditerranée pour remonter les fleuves du sud. La truite saumonée possède une grande quantité d’acides gras oméga 3 et elle est riche en vitamines liposolubles A et D. En outre, elle possède une teneur élevée en vitamines liposolubles B12 et pyridoxine. En cuisine, elle se prête à de nombreuses préparations ; sa chair évolue en fonction de la durée et du mode de cuisson.

Paprika

Le paprika désigne le fruit mûr du piment doux, l’épice préparé à partir de ce fruit et la plante elle-même. Cette épice est très utilisée en cuisine pour sa saveur acre et sa couleur rouge. On distingue le paprika de Hongrie, préparé à partir des fruits seulement, et le paprika royal fabriqué avec les graines, les tiges et les fruits. Il est utilisé dans tous les pays tropicaux, l’Asie et la Hongrie, où on le retrouve dans pratiquement toutes les sauces depuis le 19ème siècle. Connu en Europe depuis le 16ème siècle, il a d’abord été utilisé par les paysans qui ne pouvaient pas s’offrir le précieux poivre. Il a rapidement conquis toutes les classes de la société Européenne. Les meilleurs paprikas sont actuellement produits en Hongrie car les conditions climatiques sont très favorables à la culture de cette plante. On trouve différentes variétés : le  » paprika cerise  » est petit, rond, rouge et piquant ; le  » paprika vert  » est doux, de forme allongée, souvent plutôt jaune très pâle que vert ; le  » bácskai  » a la même forme allongée, mais il est vert très clair et un peu piquant ; le  » paprika tomate  » est rond, plutôt grand, rouge et doux ; etc. Cette épice peut être cultivée par des amateurs qui en le réduisant en poudre pourront découvrir et préserver toutes ses subtilités. Attention, comme toutes les épices, il perd son intensité avec le temps.

 

Sommet de Copenhague : Et si on agissait dans notre cuisine ?

En décembre, les chefs d’états du monde entier se sont réunis à Copenhague pour tenter de sauver l’avenir de la planète. Face aux négociations frileuses, on peut faire comme si de rien était ou apporter notre grain de sel. Il y a des gestes et des attitudes qui, adoptés par tous les citoyens, pourraient avoir des effets positifs. Elles impliquent quelques des changements de comportement et j’essaie de m’appliquer. On retrouve ces idées dans de nombreux magazines et publications.

Lire la Suite

Potage Cultivateur aux Lentilles

Cliquer sur la photo pour agrandir

En hiver, c’est le temps du potage. Le plus souvent, il est mouliné en velouté et légèrement crémé. Pour sortir des sentiers battus, j’ai pensé au potage cultivateur, où les légumes finement coupés restent entiers. Il m’a aussi rappelé un souvenir d’enfance : mon oncle Jean-Jacques, chef de cuisine, m’en avait préparé un que j’ai repoussé, car celui de ma maman était toujours mouliné. Je ne savais pas manger la soupe autrement… Autant vous dire que je me suis fait tirer les oreilles… Pour en revenir à cette recette, j’ai fait cuire des dés de carotte, navet, fenouil et des lentilles du Puys, dans un bouillon de volaille parfumé au curcuma. J’ai aussi ajouté quelques dés de magret de canard fumé.

Temps de préparation : 20 minutes
Temps de cuisson : 25 minutes
Temps de repos :
Difficulté : Facile

Para ver la receta en español « lire la suite »

 

Lire la Suite

Poulet Mijoté aux Oignons Roses et aux Raisins

Cliquer sur la photo pour agrandir

Récemment, en faisant des courses, je suis tombé sur des oignons roses. J’ai de suite pensé qu’ils devaient être doux et fruités, idéal pour être consommés comme légume. Pour cette recette, je me suis inspiré de la cuisine au tagine (le fameux plat en terre cuite qui donne aussi son nom à la recette). Les morceaux de poulet mijotent avec les oignons, les raisins sec et du curcuma. Après 40 minutes de cuisson, on obtient une volaille parfumée et moelleuse. Pour les légumes, j’ai aussi opté pour un mélange sucré salé : des marrons mijotés avec des abricots secs, de la crème de marron et du vinaigre (j’ai vu cela chez Picard et l’idée est vraiment très intéressante).

Temps de préparation : 20 minutes
Temps de cuisson : 40 minutes
Temps de repos :
Difficulté : Facile

Para ver la receta en español « lire la suite »

 

Lire la Suite