Navigate / search

D’Aucy : Les Cuisinés du Soleil

 

 

Pour celles et ceux qui connaissent La Cuisine de Fabrice, c’est pratiquement 100 % produits frais et de saison. Je fréquente rarement les supermarchés, hormis pour l’épicerie et les produits laitiers, et encore moins, voir jamais, le rayon des conserves.

Mais là, il y a du nouveau !

D’Aucy, la marque d’une coopérative agricole Bretonne, donne un coup de pieds dans les conserves. Les cuisiniers d’Aucy ont créé 4 nouveaux produits élaborés :

  • Le confit de ratatouille : avec de l’huile d’olive !
  • La caponata d’aubergines : un mélange de légume d’origine sicilienne !
  • Le pistou de légumes : des légumes provençaux et des légumes secs !
  • Le confit de courgettes : mijoté avec des oignons et des tomates…

Pour en savoir plus, lire communique-de-presse-daucy 

Ces boîtes de 375 g se vendent aux alentours de 2,40 €. D’après d’Aucy, on peut les consommer froide ou chaude, et même en verrine pour « surfer sur la vague » et « être tendance ».

Curieux de nature, je ferais un saut dans un rayon pour goûter à l’un de ces produits. Je vous propose de faire comme moi et de laisser vos appréciations gustatives dans les commentaires. Il sera intéressant d’échanger nos avis.

PS et confidence : malgré mes grands principes, il m’arrive de passer chez Picard et je dois avouer qu’il y a de très bons produits en surgelé ! Alors, voyons voir pour les conserves…

Avec Gourmandises

Fabrice

AMAP : pour acheter des produits de saison de qualité

Ce matin sur Europe 1 était diffusé un sujet sur l’AMAP (association pour le maintien de l’agriculture paysanne). Fidèle aux produits frais et de saison, je connais l’existence, le rôle et les objectifs de cette association nationale depuis quelques années. Voici quelques informations sur son fonctionnement :

Définition d’une AMAP :

Une AMAP est la rencontre d’un groupe de consommateurs et d’un agriculteur paysan. Ce dernier cultive traditionnellement des produits qui sont distribués sous forme de panier aux consommateurs, en fonction de la saison et de la récolte. Les volumes, les prix et les modalités de distribution sont définis à l’avance.

Fonctionnement :

Le producteur agriculteur et les consommateurs définissent un contrat sur la diversité et la quantité de denrées à produire pour les saisons. Ils s’inspirent souvent de la charte de l’agriculture paysanne. Ces denrées peuvent être aussi bien des fruits, des légumes, des oeufs, du fromage, de la viande…

Pendant les saisons, le producteur met les produits frais à disposition des consommateurs dans des paniers. Un panier peut couvrir les besoins d’une famille de 4 personnes pour une semaine.

Tout ce qui est produit est consommé et les coûts sont répercutés sur l’ensemble de la production. Il n’y a pas de perte de produits comme c’est souvent le cas dans le circuit de la grande distribution.

Coût et distribution :

Le contrat détermine le coût d’un panier avec les fréquences et horaires de distribution.

Dans le cadre du reportage, la consommatrice interviewée prenait son panier hebdomadaire d’une valeur de 17,50 € comprenant des épinards, des radis, des œufs, des laitues, etc. Il y avait encore de la terre sur les légumes car ils avaient été cueillis à l’aube…

Généralement, les consommateurs achètent leur part de production à l’avance ou pour la saison avenir, ce qui garantit un revenu aux paysans.

Intérêts :

  • Les partenaires de l’AMAP consomment des produits locaux et de saison,
  • Il n’y a pas de gâchis au niveau des produits,
  • Il n’y a pas d’intermédiaires ce qui rend les prix plus compétitifs,
  • Les aliments sont sains, de qualité nutritionnelle et gustative supérieure,
  • La production respecte l’homme, la biodiversité et le rythme de la nature,
  • Les emballages sont pratiquement inexistants,
  • Cette organisation de production lutte contre les pollutions liées à la culture industrielle et au déplacement des marchandises.

Où trouver une AMAP ?

Il en existe dans pratiquement tous les départements métropolitains, même à Paris où les fermes sont situées à 90 km de la capitale !

Pour trouver votre AMAP :

http://www.reseau-amap.org/recherche-amap.php

Pour en savoir plus sur le réseau :

http://www.reseau-amap.org/

Nutrition : Jean-Michel Cohen a dit :

Mercredi 25 mars 2009, Jean-Michel Cohen était invité sur le plateau d’Europe 1, à l’occasion de la parution de son nouveau livre « Maigrir Le Grand Mensonge ».

Expert et spécialiste en nutrition, Jean-Michel Cohen publie et intervient sur les plateaux de télévision et divers magazine, pour aider celles et ceux qui le souhaitent à mincir.

Parmi ses propos, j’ai retenu :

« Manger 4 à 5 fruits par jour, c’est en réalité manger 400 g de fruits et légumes pour apporter les vitamines et oligo-éléments nécessaire à la protection de l’organisme contre le cancer ».

« On peut manger de tout, y compris du sucre, à condition de consommer avec modération, respecter certains équilibres et avoir une bonne répartition dans la journée »

« Un petit salé aux lentilles ne fait pas grossir, selon la quantité et le moment dans la journée où il est consommé ».

« Il est possible de manger à son goût des pâtes et du riz »

« Pour mincir, il faut retirer des calories et éliminer ce que l’on mange sans fin : il faut respecter ses sensations alimentaires »

Ses deux derniers ouvrages :

Maigrir : le grand mensonge

Le nutritionniste dénonce différents régimes qu’il juge inefficaces, car entraînant selon lui le désarroi des personnes voulant maigrir. « On nous dit de mieux manger, mais concrètement, ça veut dire quoi ? ». Jean-Michel Cohen répond à cette question que lui posent souvent ses patients, en proposant un « régime universel », concocté à base de recettes pratiques.

Savoir manger : le guide des aliments

Ce livre propose de donner au consommateur les moyens de mieux consommer, en évitant les pièges tendus par les rayons des supermarchés. En connaissant les éléments fondamentaux de la nutrition, il pourra ainsi faire un choix éclairé, qu’il désire maigrir, garder son poids ou tout simplement mieux se nourrir. L’ouvrage reprend ainsi précisément rayon par rayon (boucherie, fruits et légumes, crémerie, surgelés, conserves, boissons, plats préparés, boulangerie.. .) les bases d’une alimentation saine, en analysant les produits de consommation courante – dont ceux des grandes marques.

Guide Michelin 2009 : Liste des Etoilés

 

Le guide Michelin, le fameux guide gastronomique français a annoncé pour sa 100ème édition la liste des restaurants français étoilés.

Le livre rouge recense environ 8.500 adresses dont 548 étoiles (26 trois étoiles, 73 deux étoiles, 548 une étoile) mais aussi 527 Bib gourmand (bon rapport qualité-prix).

Restaurants classés 3 étoiles – Guide Michelin 2009 :

Seul Eric Fréchon chef du restaurant Le Bristol, situé à deux pas de l’Elysée obtient sa troisième étoile pour l’édition 2009.

 

Liste des 26 restaurants 3 étoiles :

La Maison de Marc Veyrat, Annecy / Veyrier-du-Lac (74)

L’Arnsbourg, Baerenthal / Untermuhlthal (57)

Lameloise, Chagny (71)

Les Prés d’Eugénie, Eugénie-les-Bains (40)

Auberge de l’Ill, Illhaeusern (68)

La Côte St-Jacques, Joigny (89)

Bras, Laguiole (12)

Paul Bocuse, Lyon (69)

Le Petit Nice, Marseille (13)

Le Louis XV-Alain Ducasse, Monte-Carlo (Monaco)

Le Meurice, Paris 1er

L’Ambroisie, Paris 4e

Arpège, Paris 7e

Alain Ducasse au Plaza Athénée, Paris 8e

Le Bristol, Paris 8e

Ledoyen, Paris 8e

Pierre Gagnaire, Paris 8e

Astrance, Paris 16e

Le Pré Catelan, Paris 16e

Guy Savoy, Paris 17e

Michel Trama, Puymirol (47)

Troisgros, Roanne (42)

Régis et Jacques Marcon, Saint-Bonnet-le-Froid (43)

Le Relais Bernard Loiseau, Saulieu (21)

Pic, Valence (26)

Georges Blanc, Vonnas (01)

 

Restaurants classés 2 étoiles – Guide Michelin 2009

73 restaurants comptent 2 étoiles dont 9 nouveaux : l’’Atelier de Jean-Luc Rabanel à Arles (Bouches-du-Rhône), Le St-James de MIchel Portos à Bordeaux (Gironde), le Guy Lassausaie à Chasselay (Rhône), la Mère Brazier à Lyon (Rhône), L’Espadon (Paris, 1er), L’Hostellerie Le Castellas au Pont-du-Gard (Gard), la Casadelmar à Porto-Vecchio (Corse du Sud), la Faventia aux Tourettes (Var) et enfin Gordon Ramsay au Trianon de Versailles (Yvelines) :

Le Clos des Sens, Annecy (74)

Jean-Paul Jeunet, Arbois (39)

L ‘Atelier de Jean Luc Rabanel (N), Arles (13)

L’ Oustaù de Baumanière, Les Baux-de-Provence (13)

La Réserve de Beaulieu, Beaulieu-sur-Mer (06)

Le Château de Beaulieu, Béthune / Busnes (62)

La Bastide de Capelongue, Bonnieux (84)

Le St-James, Bordeaux / Bouliac (33)

Le Bateau Ivre, Le-Bourget-du-Lac (73)

La Villa, Calvi (2B)

La Palme d’Or, Cannes (06)

L’Hôtel de Carantec-Patrick Jeffroy, Carantec (29)

Hameau Albert 1er, Chamonix-Mont-Blanc (74)

Guy Lassausaie, Chasselay (69)

Le Bateau Ivre, Courchevel / Courchevel 1850 (73)

Le Chabichou, Courchevel / Courchevel 1850 (73)

Bistrot d’Eygalières  »Chez Bru », Eygalières (13)

Château de la Chèvre d’Or, Èze (06)

Auberge du Vieux Puits, Fontjoncouse (11)

La Bastide St-Antoine, Grasse (06)

Au Cygne, Gundershoffen (67)

Le Puits St-Jacques, L’Isle-Jourdain / Pujaudran (32)

L’Amphitryon, Lorient (56)

Auberge de l’Ile, Lyon (69)

Mère Brazier, Lyon (69)

Nicolas Le Bec, Lyon (69)

La Rotonde, Lyon / Charbonnières-les-Bains (69)

Relais de la Poste, Magescq (40)

L’Oasis, Mandelieu / La Napoule (06)

Flocons de Sel, Megève / Leutaz (74)

Alain Chapel, Mionnay (01)

Joël Robuchon Monte-Carlo, Monte-Carlo (Principauté de Monaco)

Le Jardin des Sens, Montpellier (34)

Manoir de la Boulaie, Nantes / Haute-Goulaine (44)

Alexandre, Nîmes / Garons (30)

La Fourchette des Ducs, Obernai (67)

Domaine des Hauts de Loire, Onzain (41)

Carré des Feuillants, Paris 1er

L’Espadon, Paris 1er

Le Grand Véfour, Paris 1er

Hélène Darroze-La Salle à Manger, Paris 6e

Relais Louis XIII, Paris 6e

L’Atelier de Joël Robuchon, Paris 7e

Les Ambassadeurs, Paris 8e

Apicius, Paris 8e

Le  »Cinq », Paris 8e

Lasserre, Paris 8e

Senderens, Paris 8e

Taillevent, Paris 8e

La Table de Joël Robuchon, Paris 16e

Michel Rostang, Paris 17e

Château Cordeillan Bages, Pauillac (33)

Hostellerie Le Castellas, Pont-du-Gard / Collias (30)

Casadelmar, Porto-Vecchio (2A)

L’Assiette Champenoise, Reims (51)

Château les Crayères, Reims (51)

Richard et Christopher Coutanceau, La Rochelle (17)

Les Cèdres, Romans-sur-Isère / Granges-les-Beaumont-26

Gill, Rouen (76)

Hostellerie de Plaisance, Saint-Émilion (33)

Les Pyrénées, Saint-Jean-Pied-de-Port (64)

Le Neuvième Art, Saint-Just-Saint-Rambert (42)

La Bouitte, Saint-Martin-de-Belleville (73)

La Madeleine, Sens (89)

Au Crocodile, Strasbourg (67)

Michel Sarran, Toulouse (31)

L’Amphitryon, Toulouse / Colomiers (31)

Faventia, Tourrettes (83)

Hostellerie Jérôme, La Turbie (06)

Grand Hôtel, Uriage-les-Bains (38)

Gordon Ramsay au Trianon, Versailles (78)

L’Espérance, Vézelay / Saint-Père (89)

La Pyramide, Vienne (38)

 

Restaurants classés 1 étoiles – Guide Michelin 2009

Enfin, Michelin est fier d’annoncer que 63 restaurants de France viennent grossir les rangs des établissements une étoile dont :

Jean-Marie Amat à Lormont (Gironde)

Une Auberge en Gascogne à Astaffort (Lot-et-Garonne)

l’Octopus à Béziers (Hérault)

le Buerehiesel à Strasbourg (Bas-Rhin)

Paris : ( Ze Kitchen Galerie , Aïda , Pur’Gril l , Le restaurant et Il vino d’Enrico Bernardo). 

 

Au total, la France compte aujourd’hui 449 restaurants arborant le symbole signifiant « très bonne table dans sa catégorie ».

 
Mauvaises nouvelles :

Michelin ne fait pas que des heureux. Le restaurant d’Olivier Roellinger, Les Maisons de Bricourt à Cancale (Ille-et-Vilaine), est logiquement retiré du guide. Le chef a renoncé à ses trois étoiles en novembre dernier pour raisons de santé.

Deux restaurants deux étoiles ne figurent plus dans l’édition. Alain Llorca – Le Moulin de Mougins, à Mougins (Alpes-Maritimes), et Les Elysées (Paris, 8e) sont supprimés de la 100ème parution.

Chez Ruffet à Pau (Pyrénées-Atlantiques) est, pour sa part, rétrogradé à une étoile.

39 restaurants, classés une étoile l’an dernier, sont également supprimés du Guide Rouge 2009.

100ème édition du guide Michelin

     

 

 

 

 

Le guide va fêter sa 100ème édition ! Il organise sur son site web un chat vidéo avec la rédaction et des grands chefs !!! 

Le jeudi 5 mars 2009, de 14h à 15h, Michelin organise un chat sur
http://www.viamichelin.fr, à l’occasion de la sortie de la Centième édition
du guide MICHELIN France.

Jean-Luc Naret, Directeur des guides MICHELIN, Christian Constant, Chef
propriétaire de deux restaurants une étoile et de deux restaurants Bib
Gourmand et Axel Manes, Chef Exécutif du restaurant deux étoiles L’Atelier
de Joël Robuchon, répondront en direct et en vidéo aux questions des
internautes sur l’histoire du fameux guide et sur l’édition 2009.

Si comme moi, vous ne choisissez plus vos restaurants sans le guide,

Si l’histoire et le contenu du guide vous intéressent,

Suivez le lien et rendez-vous sur le chat.

 

Avec gourmandise

Fabrice