Navigate / search

Un Dîner Presque Parfait : Rencontre Marseille Strasbourg

Non, il ne s’agit pas d’un nouveau match culinaire organisé par M6. En tournant « un dîner presque parfait », des liens se sont créés entre les candidats. Participants du tout début de l’émission, un peu excité et passionnés de cuisine, nous nous sommes contactés, les uns et les autres, avec comme point commun notre passion culinaire. Certains échanges ont été plus fort que d’autres.

C’est ainsi que Jean-Yves (gagnant à Marseille et finaliste national), Georgiana (participante à Marseille) et moi-même nous nous sommes rencontrés. Enfin, pas tout à fait, car j’avais déjà rencontré Georgiana, inscrite en dernière minute, au salon du blog culinaire à Soissons. Cette petite équipe Marseillaise, leurs conjoints et leurs enfants sont venus en Alsace pour les fêtes de fin d’année. C’était l’occasion de nous rencontrer.

La date du dîner arrêtée, malheureusement sans Aimée et Laurence qui étaient plongées dans les fêtes, nous nous sommes retrouvés à la sortie du marché de Noël. Nos amis du sud étaient fort surpris du vent glacial qui s’abattait sur Strasbourg. Entre -5°C et -10°C. Leurs oreilles et leurs nez étaient bien rouges !!! Nous nous sommes vite faufiler à travers la foule pour prendre la route de la campagne et rejoindre le restaurant prévu pour l’occasion. L’idée n’étant pas de faire un repas gastronomique mais passer une soirée chaleureuse. J’ai donc choisi un restaurant typiquement Alsacien, le Marronnier, à Stutzheim.

En arrivant au restaurant, c’était l’excitation, les cris et les bisous !!!

Le Marronnier est une institution à 10 minutes de Strasbourg. Dans cette immense ferme du 17ème siècle, jusqu’à 450 repas peuvent être servis dans la soirée. Impossible de s’en rendre compte ! Les petites salles, toutes décorées avec goût comme des maisons de poupées, sont en enfilade sur 2 étages. A la carte, la fameuse « flammenkueche » (la tarte flambée, fine pâte à pain couverte de crème, oignon et lardon), le cordon bleu au munster, la choucroute, le « waedele » (jambonneau de porc braisé ou poché), le rösti, les « lewerkneple » (boulettes de foie), etc. La cuisine, copieuse et riche, est servie dans une ambiance chaleureuse, parfois un peu bruyante (tout dépend de ses voisins !!!).

A table, nous avons de suite opté pour la boisson de circonstance : la bière de Noël. Pour les mets, les préférences sont allées au rôti de cheval, la choucroute et le waedele braisé. Nos amis furent surpris par les portions très généreuses. En Alsace, tout comme en Allemagne d’ailleurs, les assiettes des restaurants traditionnels débordent souvent. Les régionaux ont un bon coup de fourchette et un restaurant peut être apprécié en fonction des quantités servies. Je ne connais pas les origines de cette culture, mais un mangeur lambda ne trouve pas forcément de place pour le dessert, ce qui a été le cas pour notre dîner.

Cette rencontre était le temps de partager notre vécu pendant le tournage de l’émission : les coulisses, les relations avec l’équipe, la part de vérité diffusée à la télévision, les anecdotes, etc. Avec Jean-Yves, nous avons échangé nos impressions sur la finale (et oui, pour mémoire, nous avons tous les deux été éliminés lors de l’épreuve du panier). Objectivement et sans regrets, nous avons évoqué les aspects positifs et négatifs. Nous avons aussi échangé des nouvelles sur les candidats rencontrés à d’autres occasions. Et puis nous avons abordé nos projets et nos changements de vie : non pas que l’émission soit un moteur, c’est à chacun de l’utiliser comme il le souhaite, mais elle nous a permis de faire des rencontres inattendues, avec des passionnés de cuisine et des professionnels, que nous n’aurions sans doute jamais croisés sur notre chemin.

L’heure tourne, les enfants commencent à bailler. Il est temps de s’embrasser et de se quitter, en se promettant d’échanger les photos et de se revoir prochainement.

Merci Georgiana et Jean-Yves pour cette délicieuse soirée.

Le Marronnier, 18 route Saverne, 67370 STUTZHEIM OFFENHEIM

Comments

HERVE

Un diner presque parfait mais un diner trés sympathique.
Hervé

Leila

Un bien joli partage…

Cooking Girl

Une super belle soiree!!
Perso j’avais un peu peur que tu fasses des cauchemars de nos enfants qui etaient tres excites ce soir la 🙂
Merci d’avoir pris le temps pour nous. T’embrasse bien, bien fort et loin des yeux, mais pres du coeur.
Juste pour ces rencontres vois-tu, je suis super contente d’avoir fait l’emission!!!
Bon courage pour la suite et a tres vite!!!!!
Aimee, Laurence, si vous passez par ici, je vous embrasse:) Nous etions un peu decus, mais une prochaine fois peut-etre?

jean-yves

Cet article me donne déjà envie de revenir dans cette belle région que j’ai quittée avec regret. snif…
J’ai été très heureux de pouvoir enfin te rencontrer, car tu restes pour moi le meilleur candidat de l’émission, ce qui est bien prouvé par ta note jamais égalée.
Merci d’avoir pris le temps de passer cette belle soirée avec nous (malgré les enfants turbulents de Georgiana, les nôtres sont sages comme des images 🙂 )
Dommage pour Aimée et Laurence, mais nous reviendrons sûrement vers chez vous!

En espérant que nous aurons un jour l’occasion de te recevoir dans nos contrées du Sud, avec autant de gentillesse que toi.

Lune

Bonsoir ! C’est la première fois que je laisse un commentaire sur ce blog que je visite régulièrement, mais il s’avère qu’étant moi-même Alsacienne et ayant passé plusieurs années à Strasbourg, j’ai eu l’occasion de dîner au Marronnier, et j’en garde un souvenir ému, une belle soirée d’été en amoureux, avec un gros orage à la clé, sous le marronnier de la cour !! N’hésitez pas à y aller, l’ambiance du lieu est unique !

Circee

Georgiana m’avait justement parlé de cette future rencontrée, enfin passée maintenant. Je suis contente de voir que tout s’est bien passée. ET vui dans le sud, nous ne sommes pas habitués aux températures glaciales, sauf avec le Mistral qui parfois n’est pas chaud du tout !

Julie des hauts

La nouvelle tournure prise par l’émission à laquelle vous avez participé, nous fait regretter amèrement le temps où on pouvait voir des candidats tels que vous.

Votre semaine strasbourgeoise est restée dans toutes les mémoires, et c’est bien souvent que vous êtes cités.

Jamais depuis on a atteint ce degré d’excellence, de distinction, de vrai partage…

Je vous envoie toutes mes amitiés.

Tiuscha

Ca c’est la meilleure partie du jeu ! Quelle ambiance se dégage de ce billet, quelle chaleur humaine !

Leave a comment

name*

email* (not published)

website