Navigate / search

Julie & Julia : le film sur Julia Child, célèbre auteur Américaine de la cuisine Française

Hier soir, un ami m’invite au cinéma pour une surprise ! Je m’installe confortablement dans le fauteuil et je découvre le film « Julie & Julia ». Meryl Streep apparaît dans les années 50 à Paris et se délecte dans les restaurants. Avec des cours de cuisine, elle prépare un livre sur la gastronomie Française. 40 ans plus tard, la New-Yorkaise Julia ouvre un blog pour tester et commenter les recettes de Julie.

Avec mon blog, mes activités culinaires presque quotidiennes et la publication de 3 livres, je ne peux être qu’absorbé par le film. Je découvre surtout un film biographique sur Julia Child, grande auteur Américaine d’un livre sur la gastronomie Française. C’est vrai que le décor est persuasif : le vieux paris, des grands fourneaux, des casseroles en cuivre et des marchés. C’est aussi l’histoire de Julie Powel, écrivain qui ouvre un blog dans les années 90, pour tester et commenter le livre de Julia puis écrit un livre sur cette aventure. C’est le même livre qui aujourd’hui est adapté au cinéma.

Le synopsis du film :

Julia Child est la femme qui a changé pour toujours la façon de cuisiner de l’Amérique. Mais en 1948, elle n’est encore qu’une Américaine anonyme vivant en France. Le travail de son mari, diplomate américain, les a amenés à s’installer à Paris. Julia cherche activement une occupation. Elle se lance dans la confection de chapeau mais sans grande motivation. Elle se prête au bridge mais a du mal à se concentrer. Un soir au restaurant, son mari lui demande « qu’est ce que tu aimes faire ? » « manger ! » répond-elle. C’est alors qu’elle se prend de passion pour la cuisine française… Elle enchaîne les cours de cuisine puis fait des rencontres fructueuses pour préparer un ouvrage, retardé par des mutations dans toutes les capitales Européennes.

Cinquante ans plus tard, Julie Powell a l’impression d’être dans une impasse. Elle va avoir 30 ans, et pendant que ses amies connaissent bonheur et réussite sociale, elle végète dans son emploi. Elle travaille pour une compagnie d’assurances et se charge des appels téléphoniques des familles des victimes du WTC. Julie se lance alors un défi complètement fou : elle se donne exactement un an, 365 jours pour cuisiner les 524 recettes du livre de Julia Child – Mastering the Art of French Cooking. Elle crée un blog pour relater son expérience…

 

(désolé pour les cinéphiles, la bande annonce est en français ; les accents et intonations me font dressés les cheveux. C’est bien mieux en v.o !)

Mon avis :

Un sujet excellent ! Deux femmes de deux époques se passionnent pour la gastronomie et mettent un point d’orgue sur la qualité des produits. On les voit choisir et parler avec un poisson ou un homard. Elles cuisinent, elles testent et tous leurs amis en profitent ! La gastronomie Française est pour elles une véritable passion. C’est avec émoi, en tant que Bourguignon, que je découvre la recette du Bœuf Bourguigon. Il y a des scènes très drôles avec le homard, qui n’a aucune envie de finir ébouillanté, les œufs pochés qui se diluent dans l’eau, une montagne d’oignon émincé, la farce de canard, l’omelette de la Mère Poulard…

Meryl Streep est époustouflante dans son rôle de femme au foyer, passionnée de cuisine, un peu excentrique avec un accent français très américain « bonjou et booone appetite ». Dans le rôle de Julia, on découvre Amy Adams. C’est une jeune femme sensible, amoureuse mais lassée de sa vie professionnelle, et qui coûte que coûte, se lance dans la cuisine. Elle suit les recettes à la lettre. Il y a des loupés avec des recettes brûlées ou tombées, des crises de nerfs, des crises de joies avec son mari où ils se barbouillent le visage d’un délicieux biscuit au chocolat nappé.

C’est un véritable divertissement ! On voit le film pour le sujet culinaire, pour l’histoire vrai des personnages et pour l’interprétation des acteurs. On se reconnaît forcément lorsqu’on est passionné de cuisine ou lorsqu’on gère son blog (si vous en avez un). Enfin, on réalise que ce n’est pas toujours facile pour les conjoints de nous voir autant absorber par nos activités culinaires.

Bref, vous comprendrez que je vous recommande le film.

Fabrice

Comments

auni

oui moi aussi j’y suis allée !! j’ai passé un super moment et cela m’a fait plaisir de savoir que je n’étais pas la seule à avoir des ratés!!!on se sent moins seule du coup !!!!bravo pour ton blog bonne cuisine….

Le défi patissier

J’avais vu ce film au cinéma, et je l’ai revu dimanche dernier.

Je me lance dans le même genre de défi, version pâtisserie, dans l’idée d’une reconversion.
Gros challenge pour la novice en cuisine que je suis !
ledefipatissier.blogspot.com

Leave a comment

name*

email* (not published)

website