Navigate / search

Avocat

Cliquer sur la photo pour agrandir

Connaissez-vous les origines de l’avocat, ses qualités nutritionnelles et les astuces pour éviter l’oxydation de la chair à l’air libre ?

 

 

 

 

 

L’avocat, fruit de l’avocatier, est une baie à un seul pépin. Son nom vient de l’espagnol « aguacate ». Il est originaire du Mexique et est consommé par les Mésoaméricains depuis 8.000 ans. Il a été importé en Europe au 17ème siècle mais il ne s’est imposé dans la gastronomie Française qu’au 20ème siècle. Il existe une dizaine de variétés. Les plus commercialisées en Europe sont « Fuerte » (peau fine et brillante) et « Hass » (peau noire et rugueuse). Le fruit ne mûrit qu’une fois cueilli. Aussi, un avocat dur dans le commerce est un signe de fraîcheur et non pas d’une cueillette anticipée. Pour le faire mûrir rapidement, on peut le placer dans une corbeille avec des bananes ou l’enfermer dans un sachet plastique. La chair de l’avocat est riche en calories (jusqu’à 400 kcal pour 1 avocat). Il est préférable de le consommer sans ajouter de vinaigrette ou de mayonnaise. Il a la particularité d’être riche en vitamine E, antioxydant naturel pour lutter contre la prolifération des radicaux libre. A savoir : la chair s’oxydant à l’air, il est coutume d’ajouter un jus de citron pour conserver la couleur verte. Ce n’est pas la seule solution ! Le noyau est aussi un antioxydant qui préserve la couleur jaune – vert. Dans une purée (guacamole par exemple), laisser le noyau entier jusqu’à la consommation sans ajouter de jus de citron. Le guacamole conservera sa belle couleur (j’ai découvert cela chez mon ami Ravier, originaire de Colombie).

Leave a comment

name*

email* (not published)

website