Navigate / search

Cultiver les herbes aromatiques en pots

Même sans jardin, vous pouvez cultiver vos herbes aromatiques en pots ! Depuis des siècles, elles alimentent les légendes, la médecine et la cuisine. Je vous invite à découvrir mes plantations sur mon balcon. Voici quelques conseils pour une culture bio, le choix et l’utilisation des herbes aromatiques.

Pour la plantation en pots, il vous faut :

  • Des jardinières avec des trous pour évacuer l’eau (pas de soucoupe car l’eau stagnante peut faire pourrir les racines). Pour les modèles en terre cuite, nettoyez et séchez celles déjà utilisées pour éviter toutes contaminations. Evitez les pots métalliques qui chaufferaient la terre avec le soleil de 12h00.
  • Un substrat standard de qualité (mélange de terreau).
  • De l’engrais, de préférence bio, à base d’algues ou de consoude.
  • Un apport régulier d’eau, mais tout dépend de l’espèce, sa taille et celle du pot.
  • Une exposition ensoleillée (assez difficile de cultiver avec une exposition plein nord).

La mise en pots :

  1. Possible de cultiver des semis mais c’est trop tard pour cette année. De toute façon, je vous conseille les plants du pépiniériste pour gagner du temps et consommer rapidement.
  2. Planter après les Saintes Glaces (c’était en mai !)
  3. Retirer la plantule du godet, en tenant les feuilles et non pas la tige.
  4. Faire un trou dans le substrat, ajouter un peu d’engrais et insérer le plant. Ne pas tasser les racines car cela réduit la circulation d’air.
  5. Arroser généreusement la plante.

Quelle utilisation en cuisine ? :

La cuisine aux herbes fraîches libère des arômes délicieux et leur odeur prépare activement l’estomac à la digestion. La menthe, par exemple, facilite la digestion des viandes grasses comme l’agneau. Elles peuvent agrémentées les salades, les viandes, les vinaigrettes, les sauces, les marinades, les légumes, les fruits et les desserts.

Quelles herbes en pots ? :

Toutes les herbes ne supportent pas la culture en pot. Je sélectionne uniquement celles qui s’y plaisent. Par chance, ce sont aussi les plus utilisées en cuisine. La majorité des herbes sont annuelles. Il faudra acheter des plants tous les ans, sauf si vous vous lancez dans la récupération des graines et la réalisation de semis. Je choisis la simplicité, le pépiniériste. Certaines comme la sauge, la menthe, le romarin, le thym et le laurier sont persistants, donc conservables d’année en année. Attention, il faut les protéger du froid et de l’humidité en hiver.

Aneth : originaire du Moyen-Orient et connue depuis 5.000 ans. Situation ensoleillée à l’abri du vent. Fragile en pot. Couper lorsque la plante atteint 30 cm. Pour les marinades, les sauces et le poisson.

 

Basilic : cultivé naturellement, on obtient des arômes forts et inimitables, introuvables en supermarché (vous ne mangerez plus jamais de basilic en barquette plastique). Il a l’avantage de protéger les autres herbes en repoussant les pucerons et les mouches. Situation ensoleillée mais à l’abri du soleil ardent de 12h00. Prélever l’extrémité des tiges pour favoriser la ramification. A consommer sans modération dans les salades.

Basilic de Grèce : les feuilles sont petites, ovales et pointues. Idéal pour la décoration de vos mets.

 

Coriandre : cultivée depuis plus de 3.000 ans, elle entrait dans la composition des philtres d’amour. Situation ensoleillée. Déteste l’humidité. Couper les feuilles au fur et à mesure des besoins. Indispensable dans la cuisine asiatique et indienne.

Estragon : c’est une plante vivace mais difficile à conserver en pot pendant l’hiver. Situation ensoleillée. Pincer les extrémités. Idéal pour les marinades et les poissons.

 

 

Laurier – sauce : symbole de gloire et de sagesse chez les Grecs et Romains. Exposition mi-ombre. Tailler au printemps. Couper les feuilles. Utiliser frais ou séché (les feuilles fraîches ont une légère toxicité). Indispensable pour le bouquet garni.

 

 

Persil : il est connu depuis l’antiquité ! Je trouve que le persil à feuille plate est plus parfumé. Situation ensoleillée (éviter le soleil de 12h00) à mi-ombre. Attention aux limaces : elles existent aussi dans les pots et sont des ennemis.

Menthe : très nombreuses et beaucoup d’hybride. J’ai une préférence pour l’espèce classique. Situation ensoleillée et sol bien drainé. Rempoter tous les ans à l’automne pour éviter la pourriture des racines. Fragile aux attaques de champignon (jeter le plant, nettoyer et sécher le pot). Pour la pâtisserie, les infusions et les taboulés.

Romarin : c’est arbuste et peut composer des haies dans le sud. Exposition ensoleillée et chaude. Protéger de l’humidité et du froid en hiver. Tailler et raccourcir à l’automne pour favoriser la repousse au printemps. Récolter tout au long de l’année. Idéal dans les grillades, les infusions, les sirops, etc.

 

Sauge : utilisée depuis l’antiquité pour conserver la viande et soigner les morsures de serpent. Très décorative en pot. Exposition ensoleillée et chaude. Protéger de l’humidité et du froid en hiver. Tailler et raccourcir à l’automne pour favoriser la repousse au printemps. Récolter les feuilles tout au long de l’année. Saveur douce et épicée. Toxique si consommer à forte dose. Très présente dans la cuisine Italienne.

 Sarriette : très utilisée dans la cuisine des Romains. Arome mentholé et épicé. Situation ensoleillée et sol pauvre. Rabattre après floraison. Utiliser les feuilles avant la floraison, fraîches ou séchées.

Thym : il offre des parfums et des goûts divers selon les espèces. Exposition ensoleillée et chaude. Protéger de l’humidité et du froid en hiver. Tailler et raccourcir à l’automne pour favoriser la repousse au printemps. Tailler au printemps et à l’automne pour éviter la formation de bois. Indispensable dans les bouquets garnis et barbecue.

Astuces pour le développement des herbes :

  • Pincer l’extrémité des tiges pour favoriser la ramification.
  • Cueillir au fur et à mesure des besoins (quelques feuilles suffisent pour parfumer une préparation).
  • Prélever les feuilles supérieures pour favoriser la ramification.

Comments

Pascale

Ton billet tobe à pic car je voulais me lancer cette semaine. Merci mille fois. Tu as un magasin en particulier que tu aimes (truffaut ?)
Bon dimanche.

mary972

bonjour, je voudrais savoir que choisir comme plantes qui vont ensemble dans un pot merci

laurenceel

j’arrive à tout sauf le basilic!

seve

merci pour tous ces conseils!! je vais peut être m’y lancer!!

fabrice

Alors, pour répondre aux premières interrogations. Dans la région, il y a un pépinériste très connu, Jardins Isler (bon rapport qualité prix). Pour le mélange des herbes, je recommande de planter séparément les espèces persistantes (thym, romarin, menthe, estragon, sauge et laurier). Les autres peuvent se mélanger sans trop de difficulté.

lia022

et ben la; ta de quoi faire!!
trés jolie article !
bises lia

sandyneige

j’ai du thym, de la menthe, du thym citroné, ciboulette, basilic, et origan, tout ca sur mes balcon, en jardiniere … ca pousse tout seul, et c’est tout bio !
sauf le basilic, plus fragile, qui fait grise mine, mais sinon je me regale deja de mes tites récolte !
et les tomates cerise en jardiniere ( gros pot quand meme !) ca marche bien aussi ! miam !

Audinette

pfff… je n’ai jamais réussi à garder mon basilic… Il faut que je retente le coup, avec tous tes conseils !

Leave a comment

name*

email* (not published)

website