Navigate / search

1er Mai : Fête du Travail et du Muguet

Aujourd’hui c’est le 1er mai ! C’est bien sûr la fête internationale du travail, mais c’est aussi la fête du muguet en France. En faisant quelques recherches sur le web, j’ai découvert que d’autres évènements français avaient marqués cette date : Richelieu, les folies bergères, Pétain… Je vous propose un brin d’histoire, une explication des mouvements sociaux de l’époque, pour terminer sur les croyances celtiques du muguet.

Le 1er mai est une date historique en France depuis des siècles. Notons au hasard :

1635 : le cardinal de Richelieu pose la 1ère pierre de la Chapelle de la Sorbonne

1819 : proclamation de la liberté d’expression

1869 : ouverture des fameuses « Folies Bergères »

1878 : inauguration de l’Exposition Universelle

1916 : le maréchal Pétain est nommé au commandement des armées du centre

Mais l’évènement majeur du 1er mai est la fête internationale célébrant les travailleurs. En France et dans d’autres pays, il correspond aussi au jour férié, chômé et payé obtenus par les travailleurs. Il est fixé le 1er lundi du mois de mai au Royaume Uni et en Irlande, 1er lundi de septembre en Amérique du Nord et à des dates variées au printemps ou à l’automne en Australie. En revanche, en Suisse et au Pays-Bas, la fête du travail n’est pas commémorée par un jour chômé.

Tout a commencé le 1er mai 1886 aux Etats-Unis. A Chicago, un mouvement revendicatif pour la journée de 8 heures est lancé par les syndicats américains. 400.000 salariés sont en grève et paralysent de nombreuses usines. Le mouvement se poursuit le 4 mai dans la violence et des affrontements avec la police. Des morts sont à déplorer de part et d’autres et des anarchistes sont condamnés à mort.

Le

20 juin 1889, le congrès de la IIème Internationale socialiste se réunit à Paris pour le centenaire de la Révolution française. Il décide de faire du 1er mai un jour de lutte à travers le monde avec pour objectif la journée de huit heures. Cette date fut choisie en mémoire du mouvement du 1er mai 1886 de Chicago.

Dès 1890, en France, les manifestants arborent un triangle rouge symbolisant leur triple revendication : 8 heures de travail, 8 heures de sommeil, 8 heures de loisirs. Cette marque est progressivement remplacée par une fleur d’églantine, puis en 1907 par un brin de muguet.

Le 1er mai 1936, les manifestations prennent une résonance particulière car elles surviennent deux jours avant le deuxième tour des élections législatives qui vont consacrer la victoire du Front populaire et porter à la tête du gouvernement français le leader socialiste Léon Blum.

Le 24 avril 1941, en pleine occupation allemande, le 1er mai est officiellement désigné comme la fête du Travail par le gouvernement de Vichy qui espérait rallier les ouvriers. Le jour devient chômé.

En avril 1947, le gouvernement de la Libération fait du 1er mai un jour férié, chômé et payé pour tous les salariés sans conditions. Il sera officialisé le 29 avril 1948.

Depuis, le 1er mai est une journée de mobilisation des syndicats, des travailleurs et de la classe politique. Cette année, ébranlée par la crise internationale, les faillites et les plans sociaux, les leaders syndicaux promettent des manifestations historiques.

Et le muguet dans cette histoire ?

Naturellement, le muguet fleurit aux alentours du 1er mai.

Depuis toujours, le muguet, originaire du Japon, symbolise le printemps. Les Celtes lui attribuaient des vertus porte-bonheur. Dans l’Europe du Moyen-âge, il était appelé aussi lys des vallées. Le 1er mai 1561, le roi Charles IX officialisa les choses : ayant reçu à cette date un brin de muguet en guise de porte-bonheur, il décida d’en offrir chaque année aux dames de la cour. La tradition était née ! En 1907, les manifestants le portent comme marque.

La fleur est aussi celle des rencontres amoureuses. Longtemps, furent organisés en Europe des « bals du muguet ». Les jeunes filles s’habillaient de blanc et les garçons ornaient leur boutonnière d’un brin de muguet.

Le muguet pousse dans les sols calcaires des forêts, les sous-bois et les haies, parfois même dans les pâturages d’altitudes et les jardins humides. Il est utilisé dans l’industrie pharmaceutique, la fabrication de parfums et en plantes ornementales domestiques. Il faut savoir que toutes les parties de la plante sont très toxiques. Il est classé parmi les plantes à haute toxicité.

Sources : Wikpedia, L’internaute, Hérodote.

Comments

Henriette

Un petit brin de muguet virtuel pour vous Fabrice et tous mes voeux pour un bon Week-end prolongé

helena

Merci pour cette chronique, très intéressante. J’ignorais que le muguet s’appelait lys des vallées au Moyen-Age : voilà qui explique son nom anglais que je trouve charmant « lily of the valley » !
Bon week-end à vous – je vais tester une ou deux de vos recettes, dont le gigot à cuisson prolongée. Pourvu que ce soit bon !

charlotte75

merci Fabrice pour tout cet historique et cette chronique..qui me fait de plus en plus apprécier votre blog en dehors de toutes vos recettes de cuisine aussi variées que bonnes
Bonne journée à vous
cordialement.

Laurence

Bonjour Fabrice !

Comment vas tu ?
Bien installé ?
Je passe de temps en temps sur les blogs, mais je n’ai pas beaucoup de temps en ce moment pour poster des recettes 🙁
Je profite donc de ce jour férié pour réaliser une petite salade pour le concours de 750g.

bises bon week end
Laurence

Leave a comment

name*

email* (not published)

website