Navigate / search

Bostocks de la pâtisserie Ladurée

Aujourd’hui, j’ai testé la recette des bostocks de la célèbre pâtisserie Ladurée. La brioche est coupée en tranche, trempée dans un sirop à l’eau de fleur d’oranger, puis nappée d’une crème aux amandes, afin d’être enfournée. C’est une véritable bombe calorique mais la saveur et la texture sont identiques aux bostocks vendus dans la pâtisserie. Une amie a eu la gentillesse de me rapporter une délicieuse brioche nanterre, mais comme j’étais seul à la maison, il fallait trouver d’autres recettes pour varier les plaisirs. N’étant pas adepte du congélateur, j’ai déjà mangé la brioche nature, puis en bostocks de la Ladurée, puis dans une recette de pain perdu Alsacien, à découvrir très prochainement.

Préparation : 30 minutes / temps de repos : 30 minutes / cuisson : 10 à 15 minutes / Facile

Ingrédients pour 10 bostocks :

1 brioche Nanterre de 20 cm, 375 g de sucre semoule, 130 g de poudre d’amandes, 2 cl d’eau de fleur d’oranger, 100 g de beurre, 100 g de sucre glace, 10 g de maïzena, 2 œufs, rhum, sucre glace.

Couper la brioche en tranches de 2 cm d’épaisseur.

Dans une casserole, verser 25 cl d’eau, le sucre semoule et 30 g de poudre d’amandes. Cuire 5 minutes et retirer du feu. Ajouter l’eau de fleur d’oranger. A l’aide d’une écumoire, tremper rapidement les tranches dans le sirop pour les enrober. Laisser égoutter sur une grille jusqu’à refroidissement. Verser quelques gouttes de rhum sur les tranches.

Pendant ce temps, préparer la crème d’amandes. Couper le beurre ramolli mais non fondu en petits dés. Placer dans le bol du robot et battre jusqu’à ce qu’il forme une pâte blanche. Incorporer dans l’ordre le sucre glace, 100 g de poudre d’amandes, la maïzena, les œufs entiers et 1 cuil. à soupe de rhum. Il est important de bien battre après chaque ajout d’ingrédients pour conserver une pâte homogène.

Lorsque les tranches de brioches sont froides, les napper de crème d’amandes à l’aide d’une poche à douille, sur 3 à 4 millimètres d’épaisseur. Parsemer d’amandes effilées. Cuire au four à 170 °C pendant 10 à 15 minutes. Laisser refroidir et saupoudrer de sucre glace.

Coin conseils :

Le livre « Ladurée » indique que les bostocks se consomment le jour même. La gourmandise l’emportera probablement et vos bostocks disparaîtront dans la journée. Si d’aventure ils vous restaient, sachez qu’ils seront tout aussi bon le lendemain, en les conservant dans une boîte hermétique.

Comments

Ili

Mon dieu ça me fait trop saliver cette recette 🙂

Leave a comment

name*

email* (not published)

website