Navigate / search

Lapostolle : le domaine vinicole de Grand-Marnier au Chili

Grand-Marnier, la grande liqueur française crée en 1880, à base de cognac et d’orange, est toujours dans les mains de la famille Marnier-Lapostolle depuis sa création. L’entreprise s’est aussi diversifiée avec quelques alcools, le Château de Sancerre et un domaine de 350 hectares au Chili : Casa Lapostolle.

Casa Lapostolle a été crée en 1994, sur la route des vins de la vallée de « Colchagua », à quelques kilomètres de Santa Cruz. Le coup de cœur qu’éprouvèrent Alexandra Marnier-Lapostolle et son époux Cyril de Bournet pour le vignoble d’Apalta, fut le point de départ de l’aventure. A flan de montagne et dominant la vallée, on les comprend de suite.

Casa Lapostolle compte au total 350 hectares et aussi l’équivalent de 160 ha en achat de raisins. L’objectif est aussi simple qu’ambitieux : créer des vins de classe mondiale en associant le savoir–faire français et les grands terroirs chiliens.

Le Chili produit des vins de cépages, qui sont pour la plupart originaux car introduits et plantés au 18ème siècle, avant la crise du phylloxéra qui a détruit toutes les vignes européennes.

Le domaine Lapostolle produit donc des vins de cépage, répartit en 2 gammes « casa » et « cuvée Alexandre » et 2 crus d’exception, où l’on trouve comme en France, des vieux millésimes :

  • « Casa » : carmenère, cabernet sauvignon, merlot, chardonnay, sauvignon blanc, sémillon et rosé
  • « Cuvée Alexandre » : carmenère, pinot noir, syrah, cabernet sauvignon, merlot et chardonnay
  • « Borobo » : un assemblage de carmenère, pinot noir et syrah
  • « Clos Apalta » : un assemblage de carmenère, cabernet sauvignon et merlot

A la dégustation, on apprécie les cépages traditionnels du Chili et le savoir-faire de la vinification française. Equilibre, profondeur, rondeur et arômes… que du bonheur pour le nez et le palais. La majorité des raisins sont cultivés en bio-dynamie et l’exigence est telle que les raisins du Clos Apalta sont triés à la main et les grains détachés un à un, avant de partir en fermentation.

Le Clos Apalta, où j’ai fait la visite et la dégustation, est une pure merveille architecturale et technique. Construit à flan de colline, le granit assure naturellement la réfrigération de la cave et la conservation des vins. Construit sur 6 niveaux, le vin se déplace des cuves de fermentation aux barriques par la seule loi de la gravité. Le bâtiment construit en ellipse n’est pas sans rappeler le Colysée. Cuves de fermentation et barriques sont naturellement en chêne provenant des tonnelleries françaises et européennes. Les barriques sont remplacées tous les ans… Il a fallu 4 années et 10 millions de dollars pour réaliser ce projet de 4.500 m2. Primé n°1 au top 100 des vins du nouveau monde en 2008, le Clos Apalta est l’un des vins les plus prestigieux du Chili.

Vins de prestige signifie aussi clientèle de prestige. Le clos abrite aussi un complexe Relais et Châteaux, avec spa, piscine et restaurant, et seulement 4 chambres. Sur le toit du domaine, un jardin aromatique permet aux 2 chefs chiliens de préparer une cuisine fine et gastronomique.

A quelques kilomètres, la coquette bourgade coloniale de Santa Cruz a été un temps le centre d’accueil des touristes du monde entier, découvrant la région et les vins Chiliens. Malheureusement, les tremblements de terre de 1985 et 2010 ont presque anéanti la ville. Il ne reste que une ou deux maisons historiques soutenues par des piliers et le fameux Hôtel Santa Cruz Plaza. Face au manque d’intérêt pour la préservation du patrimoine, des constructions de béton armé sans style et sans goût se sont érigés ici et là.

Comments

Marie

Je suis très admirative du bâtiment, et du paysage Waahou!Pour le vin je ne suis pas une amateur, bien que bourguignonne…

Julien

Merci Fabrice!
J’espere que nous aurons l’occasion d’y retourner ensemble.
Julien

Leave a comment

name*

email* (not published)

website