Navigate / search

Maquereau

« Maquereau » désigne différentes espèces qui peuplent tous nos océans. Celui connu en France est le maquereau « commun » ou « bleu », aussi appelé « lisette » dans la manche. C’est un poisson au corps fuselé. Son dos est bleu-vert, zébré de raies noires, tandis que le ventre est d’un blanc argenté. Les sujets adultes dépassent rarement les 50 cm. C’est un poisson migrateur qui vit l’été dans des eaux froides avant de repartir vers des eaux plus chaudes en automne.

Il vit en bancs et se nourrit essentiellement de zooplancton, excepté pendant la période de reproduction, où il chasse la sardine, les anchois et petits crustacés. Ses prédateurs sont le dauphin, le thon et la pêche industrielle, où il finit principalement en conserve.

Le maquereau frais est un poisson riche en acides gras oméga-3 (10 à 15 %) mais ce taux varie en fonction de l’année. Il est plus maigre après la ponte en fin d’hiver et plus gras en fin d’été, après s’être nourri abondamment de plancton. Ces acides gras sont excellents pour notre organisme. Ils diminuent le risque d’apparition de thrombose et de maladie coronarienne. Il est également riche en vitamine B12 et en protéines. Il apporte entre 120 à 180 kcal pour 100 g. La présence de cet acide gras insaturé rend le poisson fragile et s’altère rapidement à l’air. Il est conseillé de l’acheter très frais et de le consommer rapidement.

En cuisine, il est le plus souvent consommé en conserve. Sa teneur en lipide en fait un excellent poisson à griller. Il s’accommode avec la gastronomie méditerranéenne, préparé avec du vin blanc, des olives, des herbes et des épices. Au japon, sa chair est consommée cru en sushi.

Sushi argenté…au maquereau mariné
Blog de Sav’Hourra

Maquereau mariné au vin blanc et ras el hanout
Blog Lacuisinedefabrice

Leave a comment

name*

email* (not published)

website