Navigate / search

Lucky est parti

Lucky nous a quitté cette nuit. J’espère qu’il a retrouvé son compagnon Ramon au paradis des chats.

Lucky est né en 1995 dans un tout petit village de la route des vins en Bourgogne. Il a vécu pendant 6 ans dans la maison de ma maman, où il menait une vie de chasseur et d’animal de compagnie.

« Chasseur », il dévorait les lézards qui se chauffaient au soleil. Plus svelte et sportif, il se faufilait sur la toiture pour poursuivre les moineaux et les tourterelles, en quête de tranquillité. Un jour, il a compris que c’était plus simple de rendre visite au boulanger et au restaurateur du village. La nourriture lui était offerte à profusion et il a commencé à prendre de l’embonpoint. Il faisait sa sieste au milieu de l’unique route du village qui menait au château. Le chauffeur du bus qui conduisait les touristes connaissait bien la « bête » et ne l’a jamais écrasé. Qui voulait emprunter la route devait sortir et pousser Lucky. Il était tellement docile qu’il a même été une fois kidnappé. Nous avions fini par le retrouvé dans un village voisin, après avoir fait le tour des mairies.

Il était très fidèle à sa maîtresse, ma maman, et l’attendait toujours à son retour, devant ou derrière la porte de la maison. Le matin, après son petit déjeuner, il sortait et rentrait avant qu’elle ne parte, pour passer sa journée sur un fauteuil douillet. Lorsqu’elle cuisinait, il était assis sur le rebord de fenêtre et l’observait avec attention. En voiture, il s’asseyait sur ses cuisses, les pattes avant posées sur le volant.

Cette vie paisible s’arrêta brutalement et Lucky débarqua dans mon appartement lorsqu’il avait 6 ans. Je l’avais connu chaton et je jouais avec lui lorsque je rendais visite à ma maman. Lorsque je restais dormir, généralement, il venait s’installer dans mon lit. En arrivant chez moi, il a fait le tour des pièces et de la terrasse. Je lui ai aménagé un espace avec des objets familiers, mais il a rapidement préféré mon lit.

J’appréhendais beaucoup son adaptation. Vivre en ville, enfermé dans un appartement doté d’une terrasse était loin de ses habitudes. A ma grande stupéfaction, il s’est tout de suite habitué. Il n’a jamais cherché à se faufiler par la porte. Pour compenser, je le sortais avec une laisse et se comportait comme un toutou. Il a voyagé dans de nombreuses villes en France et à en Europe et pratiqué les sports d’hiver. Parfois, nous nous arrêtions dans un restaurant ou un café. Il restait assis sur une chaise et observait avec beaucoup d’attention.

Il était très affectueux et répondait toujours à son prénom par un regard fixant et perçant. Il a vécu 9 ans avec moi. Les premières années, il était toujours au poste lorsque je cuisinais et que j’écrivais mes articles. Avec l’âge, il a montré moins d’intérêt. Aussi, pour le dynamiser, j’ai adopté Ramon en 2004. Ils ont partagé 6 années ensemble à jouer mais aussi à se quereller pour un fauteuil ou une assiette de nourriture. Lorsque Ramon nous a tragiquement quitté en juin 2010, Lucky était très affecté et a passé du temps à le chercher. Hypersensible, il a même développé une allergie.

Lucky était gourmand et gourmet. Lorsque je cuisinais des moules, il était intenable. Il adorait les crevettes, le homard et le filet de bœuf. A ta table, il réclamait toujours sa portion jusqu’aux derniers jours.

Avec de telles habitudes alimentaires, il était en surcharge pondérale. Il avait développé un diabète, qui s’était, à la surprise des vétérinaires, résorbé après une hypoglycémie sévère. En début d’année 2010, on lui avait diagnostiqué une insuffisance rénale. Pendant 1 an, nous avions équilibré son taux de phosphore et il se maintenait en forme. Dimanche matin, il s’est laissé tomber sur le côté et ne contrôlait plus ses urines. Il a passé ses dernières heures à la clinique sous perfusion. Toutes les analyses effectuées ne présentaient aucuns symptômes. Par sécurité, son docteur a préféré le garder en observation. Malheureusement, il s’est éteint dans la nuit, dans une cage et loin de moi. Si j’avais au moins compris qu’il passait ses dernières heures, je l’aurais gardé auprès de moi, dans son panier et dans son environnement. Hier, lorsque je l’ai laissé, il ronronnait très fort. J’espère qu’il ne pensera pas que je l’ai abandonné. Je crois que Lucky a eu une belle et longue vie de 15 ans et 7 mois.

Comments

alimonia

C’est bien triste ton poste, mais quel bel hommage.. De tout coeur avec toi.. Moi aussi, j’ai eu un chat qui vivait en campagne pendant 11 ans.. et nous avons demenage en pleine ville et lui s’est retrouve en appartement.. Et comme le tien, de chasser les souris, de gambader dans les champs et vivre sa vie, il s’est retrouve a sortir en laisse.. il etait si grand que les gens pensaient que je promenais une panthere noire.. Il nous a quitte aussi, il y a quelques annees, il allait avoir 20 ans.. je sais ce que tu ressens, c’est dur et douloureux et ça ne passe pas vite… Du courage et beaucoup d’amour a son frere de coeur..
a bientot
alimonia

isa.cook

Une grande pensée à Lucky qui se retrouve au « royaume des chats ». Une grande pensée amicale pour vous.

naty

quel superbe hommage !!
je sais que c’est très dure de les perdre
mon chat avait 18 ans 1/2 s’était notre toute première mais elle est toujours présente dans notre coeur
courage!!!

Loul@

Lucky a eu une très belle et heureuse existence.
Quelle belle vie!
Ne te culpabilise pas, tu ne pouvais pas savoir et tu as été un bon compagnon (maitre) pour lui. Et je suis sur que ce gros ron-ron était pour te dire merci et au revoir.
Je te comprends vraiment.

Dom76

Un bien bel hommage ! Une pensée pour lui qui l’accompagnera au Paradis des chats…

esposito

quel bel hommage ,vous m’avez fait venir les larmes aux yeux ,je vous souhaite beaucoup de courage

Nath

Fabrice … , tu n’ as pas abandonné ton chat et Lucky ne doit pas le penser … surtout pas,
tu as pensé juste, il était souhaitable qu’ il soit entre les mains du vétérinaire et sous perfusion !!! et je pense que tout maître aurait fait la même chose.
Penses à ces 9 ans passés avec lui … que du bonheur, il a sûrement rejoint Ramon … en tous les cas, ton article est émouvant.

Amitiés

Nath.

Danièle PONS

Quelle belle vie il a eu ton Lucky, il a été heureux et aimé, c’est tout ce qui compte, hélas quand on adopte un animal il faut se préparer à le voir partir, mais dis-toi que ton Lucky n’as pas été malade longtemps, il n’a pas souffert et compte maintenant il est avec Ramon au paradis des chats. Je pense à toi…

Sophie

Très touchée par cet hommage ! Les animaux nous comprennent bien mieux que nous le supposons, Lucky a été chanceux (!) de t’avoir comme maître et avant toi de connaître ta Maman. Il semble avoir été très heureux, c’est pour lui ce qui compte le plus ! Du Paradis des chats, il ronronnera en veillant avec bienveillance sur toi, j’en suis certaine !

Fanny

Quel bel hommage et rassure-toi, il était, j’en suis sûre, entre de bonnes mains pour ses dernières heures parmi nous.
Ces petits êtres que nous adorons et auxquels nous nous nous attachons tellement resteront toujours dans nos coeurs.

Poune

Quel joli hommage pour ton fidèle Lucky. Le voici sans aucun doute auprès de Ramon au paradis des chats, il sera toujours à tes côtés quand tu concocteras tes superbes recettes. De tout coeur avec toi pour passer cette période triste et difficile.

Mouk

Trop beau l’article sur Lucky . Bon courage à vous .
Cha…..leureusement . Mouk .

Elise

Cher Fabrice,

C’est avec une grande tristesse et beaucoup d’émotion que je découvre que votre chat est décédé. J’en suis profondément désolée pour vous et je comprend votre peine vivant moi même avec plusieurs animaux depuis toujours.
Votre hommage à Lucky est à très touchant.
Je vous souhaite beaucoup de courage pour cette nouvelle et douloureuse épreuve.

Sonia

J’avais été émue par le récit de la disparition de Ramon, c’est toujours difficile de perdre quelqu’un qu’on aime qu’il soit humain ou animal. Il a eu une belle vie semble t’il et c’était un chat de bonne compagnie. Plein de courage pour cette épreuve.
Sincèrement
Sonia

Raphael

Courage Fabrice ! Bel hommage

Domi

Bel hommage que voilà, aucun mot ne peut être aussi
fort que cet hommage, il résume tout l’amour que vous avez eu pour lui, pour Ramon.
Qu’ils se reposent. Vous ne les oublierez jamais.

Bon courage Fabrice.

Bises

Marc et Nina

Nina et Marc sommes tres touchés par cette triste nouvelle .
J’ai eu un grand plaisir de m’occuper de lui en bourgogne là ou il était remarqué.
Ce petit compagnon nous à donné bien des joies .
Lucky reste dans notre coeur tel que nous l’avons toujours aimé.

Nous partageons la peine de Fabrice ,de sa Maitresse qui lui a donner tout son Amour .

Lucky reste dans notre coeur.

Marc et Nina

Misscils

Un ptit mot pour te dire à quel point je suis touchée et partage ta tristesse, ton Lucky et mon Mogwaï nous ont quitté le même jour, mon ptit bouledogue avais 12 ans, souvenons nous de tous ces moments de fête, de joie,de bétise,de tendresse et de complicité partagés sans compter!
Bon courage à toi et tes proches. Misscils

Elo

Bonjour Fabrice…

Je ne suis pas passée souvent…mais je suis passée l’an passé par hasard et j’étais tombée sur le post sur Ramon (que j’avais vu à la TV…) et j’avais déjà versé tant de larmes en te lisant.
Je suis repassée aujourd’hui pour tes sablés à la pistache et je lis ça.
Lucky, chat chanceux d’avoir tant vécu, d’avoir vécu avec toi, avec Ramon.
Mon chat, mon premier amour de chat, Poupougne, un persan turc blanc neige, est décédé d’un AVC il y a quelques années. J’ai passé une semaine à le nourrir au doigt et à supporter son regard implorant, n’arrivant pas à me résigner. Lui aurait pu tenir longtemps comme ça…. mais il fallait que je le fasse pour lui. Le voir partir a été terrible. Si terrible que je n’ai pas pu accompagner ma chienne qui allait avoir 16 ans cet été… c’est ma mère qui a su trouver la force de le faire, seule avec elle.
Je pense que je m’en veux souvent mais il ne faut pas. Tout ce qu’on fait par amour n’est jamais mal, jamais maladroit.
Je pense bien fort à vous, à toi, à lui… et à tous ces amours de compagnons qui sont ensemble maintenant, ailleurs.
Tendres pensées.

fred

Ohhhh Fabrice, je suis bien triste pour toi, des derniers mois on été décidemment bien difficiles pour tes petits compagnons.

Mais quel hommage tu lui offres là ! On y sent tout l’amour que tu lui portais et la place importante qu’il avait auprès de toi.

Lucky a retrouvé son copain Ramon au paradis des chats où ils doivent se délecter de moules etc… j’en suis sure !
Je pense bien à toi
Frédérique

Fatima

Un bel hommage pour votre chat. J’ai une pensée pour lui.

fabrice

Bonjour et merci à tous pour votre soutien. Vos témoignages me saisissent le coeur et m’apportent beaucoup de réconfort. Nous sommes nombreux à aimer des compagnons à 4 pattes, et malheureusement de souffrir lors de leur départ, car leurs vies sont plus courtes que les nôtres.

audba

fidèle lectrice, je suis également très touchée par ce post, comme je l’ai été pour celui de Ramon. plein de pensées à vos chatounets !

marie

lucky portait bien son nom. il a vécu heureux dans ta famille et a eu une vie de chat bien rempli. je te souhaite d’adopter un autre chat qui aura lui aussi la chance de vivre à tes côtés.

caraucha

Très touchée par votre post.Vous lui faites un très bel hommage.
Ils reposent au paradis des chats et ont eu une vie douce et agréable à coté d’un maître aimant.(Ce n’est pas toujours le cas).Je m’occupe des chats de la rue malheureux et abandonnés.Des animaux qui souffrent de la bêtise de l’homme j’en vois tous les jours.
Reposez en paix au paradis des Chats Ramon et Lucky.Ils se sont retrouvés, j’en suis sûre.
Courage.
Pensées à vous et vos compagnons.
Caraucha

Isabelle

Quel merveilleux hommage. Je n’ose imaginer la tristesse qui doit vous envahir. L’angoisse m’envahi à l’idée de perdre l’un de mes 3 petits chats.
Lucky est parti rejoindre son compagnon Ramon au paradis des Chats. Ils sont de nouveaux reunis.
Recevez mes pensées amicales
Isabelle

Virginie

Votre message m’a beaucoup touché Fabrice, il y a beaucoup d’émotions et de sensibilité dans votre texte.
Fais de beaux rêves Lucky…

Lully

Cher Fabrice,

Cet instant émouvant m’a fortement touché et est une raison suffisante afin de vous dire bien fort de n’éprouver aucun sentiment de culpabilité de votre absence lors de ces derniers instants de vie. j’ai ressenti ce même état lors de la perte de mon yorshire de 16 ans souffrant d’une insuffisance cardiarque et que j’ai dû laisser chez le véto, et récupérer son petit corps le soir. J’ai roulé en voiture sans savoir où j’allais, avec la boîte contenant cette boule aux longs cheveux gris avec qui j’avais partagé 16 ans de ma vie, une complicité sans limite…nous avons roulé longtemps. Dites vous bien, Fabrice, qu’à un certain moment il n’y a plus de lucidité pour réaliser un quelconque sentiment d’abandon. Souvenez-vous des instants merveilleux, des partages, de la complicité, de tout ce que vous lui avez apporté et qu’il vous a rendu par ses regards. J’y pense encore souvent…il y a 11 ans. Danielle

Magali

je suis triste d’apprendre cette nouvelle !
mais j’ai souris toutefois car Lucky était un chat gourmet, comme on aimerai tous en avoir, et qui était fort intelligent !!
comme il doit horriblement vous manquer, tout comme Ramon, mais que de merveilleux souvenirs … passés à leur côté…
pensées sincères…

Cat

je viens de te posté un mail pour RAMON ET
Là JE DECOUVRE QUE TU AS PERDU lUCKY ET J’AI LES LARMES!!
C’ est trop dur!
je suis de tout coeur avec toi

tu en parles tres bien de tes amis les chats et je te comprends

bon courage à toi c’est très dur sans eux
ce sont nos veritables amis qui ne nous trahissent jamais!
affecteusement .

Leave a comment

name*

email* (not published)

website