Navigate / search

Fabrice vous souhaite un Joyeux Noël

Cliquer sur la photo pour agrandir

On en parle, on en parle, et voilà le jour est arrivé ! De nombreuses familles s’apprêtent à se réunir pour fêter noël. De mon côté, j’aurais souhaité être avec vous en vous proposant de nouvelles recettes pour les fêtes. Mais le travail allié à des vacances fin novembre ont totalement bouleversé mes plans. Je vous retrouverai dès la mi-janvier avec de nouvelles recettes. En attendant, je vous souhaite un joyeux noël et je vous publie de nouveau l’histoire de noël, du père noël et de l’arbre. On m’a récemment conté que le père noël était à l’origine vert. C’est suite à une campagne publicitaire de coca cola qu’il serait devenu rouge (1931) Qu’en pensez-vous ?

Les origines de Noël sont très anciennes. Bien avant le Christianisme, les hommes fêtaient le solstice d’hiver, où les journées commençaient à devenir plus longues. C’était la renaissance de la nature et l’espérance d’une nouvelle vie. Parmi les fêtes païennes, il y avait le culte de Mithra et de Saturne. Les feux et les lumières symbolisaient ces festivités.

Déjà à l’époque, les maisons étaient décorées de lierres, de houx et de gui. On offrait en cadeaux des portes bonheur, du miel, des gâteaux… Plus tard, au 4ème siècle, les cultes païens furent remplacés par la fête de la naissance du Christ.

Le Père Noël représente tout ce qui faisait la symbolique du personnage de Saint Nicolas :
la longue barbe blanche, la mitre qui est devenu un bonnet de fourrure, le grand manteau rouge. Il voyage dans un traîneau tiré par des rênes alors que Saint Nicolas voyageait sur le dos d’un âne. Pour cette raison, dans certaines régions de France, les enfants déposent sous le sapin de Noël, un verre de vin et quelques biscuits pour le Père Noël.

Le sapin de Noël a aussi des origines très anciennes. Les Celtes avaient choisi l’épicéa pour fêter la renaissance du soleil après le solstice. Au moyen âge, les fidèles garnissaient un sapin de pommes rouges pour symboliser le paradis. L’arbre de Noël, cité pour la 1ère fois dans un texte de 1524, était très répandu au 16ème siècle en Alsace, dans la région de Bâle (Suisse) et en Lettonie. La coutume s’est vite répandue en Europe, avec la pose d’une étoile au sommet de l’arbre, symbole de Bethléem pour guider les rois mages, et des lampes à huile. Toutefois, l’église a considéré le sapin de Noël comme pratique païenne et franc-maçonne jusqu’au début du 20ème siècle.

Quant aux repas de fêtes, ils sont présentes dans toutes les cultures, religions et histoire de l’humanité. Depuis des temps illustres, les hommes se sont retrouvés autour de grandes tables pour festoyer avec de mets des plus simples au plus sophistiquées.

Après ce petit bla bla historique, je vous souhaite d’excellentes fêtes et un joyeux Noël avec vos proches. Qu’il soit gourmand et heureux.

Fabrice

Comments

Hugo

Bonnes fêtes et merci pour les recettes

Pierre

salut fabrice
bonnes fêtes à toit aussi !Pierre

Leave a comment

name*

email* (not published)

website