Navigate / search

Confiture de Mûre Sauvage

Cliquez sur les photos pour agrandir

Lorsque l’été s’est terminé sur Santiago, je me suis procuré des mûres sauvages auprès de mon maraîcher sur la féria d’Escrivar de Balaguer. J’adore ce fruit sucré et juteux qui donne d’excellent résultat en tarte et en marmelade. Il se conserve et se maintient très bien après une congélation, contrairement à la framboise qui finit par se dégorger et se ratatiner. Pour mon petit déjeuner très français, pain et confiture, j’ai donc préparé ces mûres en confiture. La mûre, tout comme la framboise, contient une quantité importante de pectine, responsable de la gélification, qui permet de réussir très facilement confiture et gelée. Rien que des fruits, du sucre et un peu d’eau.

Préparation : 10 minutes
Cuisson : 30 minutes
Repos :
Difficulté : Facile

Les ingrédients pour 4 pots de 250 g :

1 kg de mûres, 800 g de sucre cristallisé.

Rincer rapidement sous l’eau puis égoutter les mûres. Mettre dans une casserole à fond épais avec 10 cl d’eau et porter à ébullition pendant 10 minutes. Ajouter alors le sucre, faire dissoudre et cuire environ 20 minutes.

Pour vérifier la cuisson de la confiture, déposer la valeur d’une cuillère à café dans une assiette. Si elle se fige, elle est cuite.

Vous pouvez laissez la confiture avec tous ses fruits entiers, ou comme moi, mixer au ¾. C’est plus facile à tartiner !

Verser la confiture chaude dans des pots munis de couvercle (type bonne maman). Fermer fort et retourner les pots, couvercle vers le bas. Après 15 minutes, placer les pots dans le bon sens.

Cette technique permet de fermer les pots sans utiliser de paraffine. Ils se conserveront fermés à l’abri de la lumière pendant 1 an. Après ouverture, conserver obligatoirement au frais et consommer rapidement.

Comments

laurence

Ya plus qu’à partir à la cueillette.

Pauline

Huuuuummmmm, sur une belle tranche de brioche!!! un délice!!!

Fred

rholalal…. c’est pas humain, ça donne trop envie tout çà !!!!! snifff……

au fait 2 choses…
pour les algues …. un peu trop « haricots verts à mon gout », j’ai gouté une moutarde à la salicorne, et j’ai bien aimé, donc j’essaierai du coup.

et la 2ème chose : bonne fête en retard !

pierre

j’ai bcp confituré ces derniers temps : reine claude, abricots/vanille; pêches et figues/poire ; par contre je suis un adepte de la technique de C Ferber (une alsacienne!!!) qui fait maturer une nuit les fruits et le sucre après un premier bouillon ; puis le lendemain je fais comme toi ; Ducasse dit que les confitures sont l’école de la patience : rien de plus vrai !!
Ciao
Pierre

Lully

Coucou Fabrice,
J’ai déserté trop longtemps le site…qu’elle surprise…tu n’as pas chômé !
Soirées confitures également à Bruxelles…non Fabrice, pas de frites mais de rhubarbe un peu surette. Je vais m’attarder sur tes superbes propositions, elles ne peuvent qu’être délicieuses, les mûres, excellente idée ! Pierre a bien raison, beaucoup de travail et patience.
A bientôt Fabrice
Danielle

floflo

confiture de mures c’est exellant moi je les fait bouillir avec un peu d’eau ensuite je les passe avec un chinois spécial confiture comme un moulin à légumes mais c’est 1 tamis très fin qui retient les pépins, ce qui donne une confiture mi gelée mi confiture c’est extra

Pascale

Bonjour, je viens de réaliser la recette de confiture de mûres.
Je la trouve très simple. Il ne reste qu’à la manger…
Bonne fête et merci pour vos conseils.

Leave a comment

name*

email* (not published)

website