Navigate / search

Valparaiso ou « Vallée du Paradis »

Très loin de chez vous, je vous invite à découvrir la ville de Valparaiso « Vallée du paradis », le port de Santiago, situé à plus de 100 km de la capitale. Cette une ville aux allures et aux couleurs incroyables ! Je l’ai découvert dimanche dernier, délaissant ainsi mon fourneau et mes casseroles.

La ville a été crée en 1544, dans un lieu si beau, qu’elle a pris le nom de « vallée du paradis ». Son objectif était de donner un port à Santiago, situé à 120 km à l’est. Au 16ème et 17ème siècle, elle s’est entourée de remparts pour se protéger des attaques répétées des pirates et corsaires. Au cours du 18ème siècle, elle est devenue la perle du Pacifique, assurant un trafic marchand avec toute la côte pacifique des Amériques et le reste du monde. L’architecture haussmannienne, les villas de maîtres, les parcs et les façades témoignent de ce passée glorieux. L’ouverture du canal de Panama en 1914 a fait décliner la richesse et l’activité de la ville. Plusieurs fois détruite par des tremblements de terre et des ras de marée, la ville conserve un patrimoine exceptionnel. Dès la fin du 19ème siècle, les architectes ont mis au point des techniques pour défier les lois de la gravité et déjouer les tremblements de terre.

Arc de triomphe et siège de El Mercurio

Plaza Sotomayor

C’est aussi une ville intellectuelle comptant quatre universités, le siège du plus ancien journal hispanophone encore en circulation « El Mercurio » et le musée de la Marine. Les rues foisonnent d’artistes en tout genre : peintres, acrobates et danseurs de tango.

La vie grouille d’activité commerciale : mercredi et samedi, les rues basses se transforment en immense marché de fruits et de légumes et laissent place le dimanche à un marché aux puces. On peut trouver quelques antiquités et objets de collection mais globalement c’est plus proche du vide grenier.

La ville peut être divisée en deux parties distinctes, la partie plate abritant le port et les commerces de la ville, chaotiques et pollués, et les collines « cerros » où vivent la majeure partie de la population. On y trouve de splendides demeures coloniales construites par les anglais au 18ème siècle mais aussi des maisons de tôle aux couleurs variées qui donnent à la ville son allure unique. Ces collines sont desservies par 15 « ascensores », hors d’âge mais soit disant sécurisé. De tout point, on jouit d’une vue sur la baie, et la nouvelle ville, Vina del Mare, entièrement dédiée aux loisirs et au tourisme. Attention, plus l’on monte et plus les quartiers sont d’une pauvreté déconcertante.

Villas coloniales

Partie basse et quartier très pauvre des hauteurs de la ville

Le port

La ville se parcours de préférence à pied et l’utilisation d’un ascenseur est incontournable pour visiter les parties hautes de la ville. Ils sont plus qu’ancien et m’ont surtout fait penser à mes jouets meccano que j’avais enfant. Il paraît qu’ils sont sur mais quand même, on se pose des questions. Pour le déjeuner, je me suis aventuré dans une ancienne maison de tôle, accrochée à un bout de falaise, abritant un restaurant et un hôtel de charme. Je n’ai pas pu m’empêcher de penser qu’elle pourrait glisser. Pourtant, elle est toujours là, après les violents séismes (supérieur à 8 sur l’échelle de Richter) de 1906, 1922, 1943, 1960 (9.5), 1985, 1995, 2005 et 2010…

Les ascenseurs

Le restaurant

Avec ce récit et ces photos, j’espère vous avoir donné un aperçu de Valparaiso, mais c’est surtout un partage de mes découvertes et de ma vie d’expatrié temporaire au Chili.

Et pour finir, ballade à Vina del Mare sur la plage (prise un autre jour….)

(ps : n’ayant plus de batteries avec mon appareil photo, j’ai fait tous les clichés avec mon téléphone  d’où des qualités inégales… Quel dommage, certains méritaient réellement un tirage photo…)

Comments

mouk

Bonjour Fabrice .

Un grand merci pour ce partage de vie , grace à vous je voyage !!!!
Bon vent . Bisous . Mouk.

marie

le nom m’a toujours fait rêver et fera encore rêver

Joey

C’est vrai que ce nom fait rêver. Merci pour cette joli carte postale et surtout : bonne continuation!

pierre

salut fabrice
sympa de délaisser casseroles et faitouts un instant tu as du te régaler !pierre

ça sent beau...

Salut Fabrice,

Merci de nous faire partager ta découverte du Chili et de nous faire ainsi voyager !
Marie-Laure

Fred

j’adore toutes ces couleurs ! ça doit être magique !

Kokeshi

Merci pour le voyage et de partager avec nous tes photos et tes impressions ! Ca a l’air magnifique ! pour des photos de portable franchement pas mal.
Des bises d’asie !

Danièle PONS

Ohhhhh…!!! Valparaiso….!!!! c’est magnifique et ça fait rêver, quelle chance tu as de découvrir toutes ces merveilles du bout du monde et un grand merci de nous les faire partager…

patou

Bonjour
Merci pour se partage si riche en couleurs et pimenté
Patou

GourmanDenise

Merci Fabrice pour ce merveilleux reportage qui nous fait voyager.
J’espère que tu vas bien dans ta nouvelle vie. Continue de nous faire rêver dans ta cuisine et dans tes reportages.
A bientôt
Bises

Leave a comment

name*

email* (not published)

website